Blog

Quel est le refroidisseur idéal pour vous ? 2e partie

 

Dans la 1re partie de cette série sur les refroidisseurs, nous avons parlé de l’utilisation des refroidisseurs à tambour rotatif et à contre-courant, pour le refroidissement des oléagineux extrudés et/ou pressés. Dans la 2e partie, nous allons parler des produits mis en forme et à taux d’humidité élevé qui nécessitent une élimination de l’humidité, et de la manière correcte d’utiliser un sécheur/refroidisseur pour cette application particulière.

Le rôle d’un sécheur/refroidisseur est de préparer le produit pour l’emballage. Emballer un produit à forte humidité entraînerait le développement de moisissures et augmenterait le risque de rancissement, d’où la nécessité du séchage. Pour sécher un produit, on a besoin de chaleur. Cela évacue l’humidité, mais augmente la température du produit. Si ce produit chauffé doit être emballé, de la condensation apparaîtra dans l’emballage. C’est pourquoi une étape de refroidissement est indispensable. Ce qui suit explique comment fonctionne l’association d’un sécheur et d’un refroidisseur.

 

figure 1.

Figure 1. Sécheur/refroidisseur à passage unique (image reproduite avec l’aimable autorisation de Norris Thermal Technologies)

figure 2

Figure 2. Sécheur/refroidisseur à passages multiples (image reproduite avec l’aimable autorisation de Norris Thermal Technologies)

Le sécheur/refroidisseur à tapis transporteur horizontal est utilisé pour la plupart des produits mis en forme et à fort taux d’humidité. Ces produits ont généralement besoin d’une haute teneur en humidité afin d’être correctement cuits et mis en forme. Les valeurs standard peuvent varier de 18 à 30 % suivant le produit. Il peut s’agir de soja texturé, de nourriture pour poissons ou animaux de compagnie, ou de sous-produits extrudés.

Les sécheurs/refroidisseurs peuvent être soit à passage unique, soit à passages multiples, comme vu dans les figures 1 et 2. Cela dépend des propriétés du produit et de son taux d’humidité. Un large tapis transporte lentement le produit dans le sécheur/refroidisseur pendant que de l’air ambiant est soufflé dans le tunnel.  Lorsqu’il entre, il passe sur une zone de chauffage qui peut faire appel à la vapeur ou au gaz pour son fonctionnement.  Cela réchauffe l’air utilisé pour l’étape de séchage. Ceci est représenté par les flèches rouges dans les représentations. Cet air chauffé passe au travers du produit et ressort par une bouche d’évacuation vers un ventilateur et un cyclone.

Le refroidissement a lieu plus loin sur le parcours du produit. En général, la première partie du sécheur/refroidisseur est pour le séchage, et le refroidissement a lieu à l’autre bout. Les lignes bleues dans les schémas représentent l’air ambiant drainé à travers le produit pour le refroidir. Certaines conceptions permettent de recycler cet air puis de le chauffer pour améliorer l’efficacité de la machine. Enfin, le produit sort de la machine pour subir une transformation supplémentaire ou être emballé.

Le sécheur/refroidisseur est l’équipement le mieux adapté pour les produits à haute humidité. Toutefois, il faut faire le nécessaire pour assurer une manipulation correcte du produit.  Tout comme l’extrusion, le séchage/refroidissement doit être optimisé pour assurer un traitement adéquat et une bonne efficacité. Il peut arriver de sécher excessivement le produit, ce qui peut le brûler, ou de le sécher insuffisamment. Un opérateur bien formé s’assurera que les paramètres sont adaptés.

Contactez nous
close slider
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
back_to_top