Blog

Le maïs extrudé pour de meilleures performances des poulets de chair

Aux États-Unis, l’extrusion du maïs et d’autres céréales est utilisée pour des régimes alimentaires spécifiques, destinés par exemple aux porcelets ou aux animaux aquatiques. On sait que les porcelets, au début de leur croissance, n’ont pas une activité enzymatique suffisante pour pouvoir digérer correctement les nutriments présents dans le maïs brut.

Même s’il est courant de donner du maïs brut aux poulets (ceux-ci pouvant le digérer mieux que les porcs), il n’est pas aussi important d’extruder les céréales riches en amidon pour les espèces aviaires.

Il est toutefois plus courant d’extruder le maïs ou d’autres ingrédients contenant de l’amidon pour la nourriture destinée aux poulets en Europe de l’Est et dans certains pays d’Asie du Sud-Est.

Une extrusion correcte peut améliorer la valeur nutritionnelle des ingrédients.  Les facteurs antinutritionnels, le cas échéant, seront inactivés. Par ailleurs, les modifications thermiques et physiques qu’impliquent l’extrusion peuvent avoir des effets bénéfiques sur la digestibilité des protides, des glucides et des lipides. Dans un produit extrudé, les nutriments sont plus directement accessibles pour les enzymes digestives des animaux ; on peut donc s’attendre à ce que les ingrédients soient mieux utilisés.

Un journal serbe publié par Filipovic’ et al., 2010  (Archiva Zootechnica 13:1,30-38, 2010) parle d’une étude portant sur du maïs extrudé donné à des poulets ayant jusqu’à 42 jours, en comparaison avec un groupe témoin nourri avec du maïs non extrudé broyé.

Les résultats montrent les avantages suivants pour l’alimentation avec du maïs extrudé sec :

  1. Gain de poids supérieur (1 985 g contre 1 940 g) pour le groupe nourri au maïs extrudé et le groupe témoin, respectivement.
  2. Quantité d’aliments consommée inférieure à celle du groupe témoin (2 644 g contre 2 685 g)
  3. Conversion alimentaire considérablement meilleure (2,04 contre 2,13 kg de nourriture/kg de gain) pour la nourriture extrudée comparée à celle non extrudée, respectivement.
  4. Mortalité inférieure dans le groupe nourri au maïs extrudé (20 contre 96 oiseaux sur un total de 1 500 dans chaque groupe).

Les chercheurs ont conclu que les bénéfices constatés dans les performances des poulets sont dus :

  • a) à une meilleure digestibilité des glucides grâce à la gélatinisation de l’amidon.
  • b) à une réduction significative des moisissures, des champignons unicellulaires et du nombre total de micro-organismes grâce à l’extrusion.

Ils ont indiqué que des économies avaient été réalisées, mais ils n’ont pas divulgué de détails. La perte importante d’oiseaux dans le groupe témoin (6 % de mortalité) pourrait être due aux aliments hautement contaminés, comme l’indiquent leurs données. Le nombre total de micro-organismes dans le maïs non extrudé était de 1 200 000 par gramme, contre seulement 310 par gramme dans le maïs extrudé.

Contactez nous
close slider
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
back_to_top