Blog

Coûts de l’extrusion des céréales et du soja pour les porcs – Cela se justifie-t-il ?

Le coût des ingrédients est actuellement élevé dans le secteur de l’alimentation animale, à cause de la sécheresse. Le prix du maïs a quadruplé, et le soja et le tourteau de soja coûtent au moins le double de ce qu’ils coûtaient dans les années 1990. Pour réagir face à ce problème, les éleveurs et les intégrateurs de l’industrie porcine ont certaines solutions, parmi lesquelles :

1) Trouver des alternatives moins coûteuses au maïs, au soja et au tourteau de soja.

2) Optimiser l’utilisation de ces ingrédients grâce à un traitement thermique.

Plusieurs années auparavant, l’Université d’État du Kansas (KSU – Kansas State University) a fait des recherches sur l’intérêt d’extruder les céréales et le soja pour le sevrage, le post-sevrage et l’engraissement des porcs, ainsi que pour les truies allaitantes.

Voici certaines de leurs observations qui ont été publiées :

  • Dans les comptes-rendus 1990 et 1991 du Swine Day (journée du porc) de la KSU, il est indiqué que l’extrusion à sec du sorgho et du soja a amélioré les performances de croissance et la digestibilité des nutriments de 5 à 20 % chez les porcs engraissés, par rapport à une alimentation à base de sorgho broyé-tourteau de soja-huile de soja.
  • Dans le compte-rendu du Swine Day de la KSU 1992, il ressort que les valeurs nutritionnelles du maïs, du sorgho, du blé et de l’orge ont été améliorées grâce à l’extrusion à sec des aliments pour les porcs engraissés.

    - Dans ce compte-rendu, les régimes avec du maïs ont montré un gain moyen quotidien (GMQ) supérieur et une plus grande efficacité du gain, alors qu’ils étaient les plus faibles avec les régimes à base d’orge. Cependant, l’extrusion a amélioré les gains nutritionnels de respectivement 4 %, 9 %, 6 % et 3 % pour le maïs, le sorgho, le blé et l’orge.

    - La digestibilité de la matière sèche et de l’azote a montré des différences proches de celles concernant l’efficacité alimentaire.

  • Dans le cadre d’une étude avec des truies allaitantes, les chercheurs de la KSU ont conclu que les truies alimentées avec des ingrédients extrudés avaient tendance à avoir un meilleur taux de survie des porcelets et de plus grandes portées, avec une diminution de la ration alimentaire journalière moyenne par rapport à celles nourries suivant un régime témoin.

Comme ils l’ont suggéré à ce moment-là (dans les années 1990), ces avantages doivent compenser le coût supplémentaire de l’extrusion des céréales et du soja. C’était à une époque où le coût du maïs était 4 fois moindre que maintenant, et où le soja coûtait moins de la moitié de sa valeur actuelle.

Par contre, le coût de l’extrusion n’a pas beaucoup augmenté, et on peut en conclure que l’amélioration de la digestibilité des nutriments des céréales et du soja et des performances de croissances des porcs, dans la situation actuelle, peut tout à fait se justifier pour augmenter la rentabilité des producteurs.

Contactez nous
close slider
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
back_to_top