Blog

La FSMA (loi de modernisation de la sécurité sanitaire des aliments) est là…

FSMA Logo

La loi de modernisation de la sécurité sanitaire des aliments (FSMA – Food Safety Modernization Act) est le plus grand changement de ces dernières décennies dans la réglementation concernant les producteurs dans le domaine de l’alimentation animale (ce qui, comme j’ai pu m’en rendre compte, n’est plus vraiment un terme). [Le terme en anglais a changé – NDT]

L’année dernière, j’avais écrit ce que je pensais que la FSMA impliquerait pour les producteurs d’alimentation animale (voir ici), et cela reste une bonne vue d’ensemble si vous voulez en avoir un premier aperçu.

J’ai récemment assisté à un séminaire sur la FSMA pour en savoir plus sur cette nouvelle loi fédérale américaine.  Les conférenciers ont dit certaines choses qui m’ont marqué.  Pour en revenir à ma première remarque plus haut, pour les législateurs, le terme désignant l’alimentation animale a changé [en anglais, « animal feed » est devenu « animal food » – NDT].  En fait, la validation définitive du terme « Animal Food » dans la FSMA a été publiée le 17 septembre 2015 (voir ici).

L’un des conférenciers a montré un graphique représentant toute la chaîne de production alimentaire, en soulignant que ce qui se passe à la ferme est directement lié aux consommateurs et aux clients des restaurants.  Il a été également mis en avant que les frontières entre alimentation animale, nourriture pour animaux de compagnie et alimentation humaine étaient de plus en plus floues.  Par exemple, la nourriture pour animaux de compagnie est souvent conservée à l’intérieur de la maison, et les enfants y ont facilement accès.  De plus, la popularité croissante de l’agriculture urbaine, comme l’élevage de volailles en basse-cour, rend ces différences encore moins nettes.

Qu’est-ce qui différencie le fait d’avoir des poules dans sa cour, de celui d’y avoir un chien ou un chat ?  D’autre part, beaucoup de gens gardent leurs volailles en tant que source d’œufs ou de viande, et le concept de la chaîne alimentaire du producteur au consommateur est évident même pour quelqu’un qui n’a jamais mis les pieds dans une ferme.

Alors, que faire maintenant ?  Je vous suggère de lire mon article, dont le lien se trouve plus haut, au sujet de la façon d’appréhender la FSMA, si vous n’avez pas encore réfléchi à la question.

La pire réaction à la FSMA est l’absence de réaction – les conférenciers ont aussi insisté sur ce point.  Un début de stratégie possible est de réaliser un diagramme de flux de votre exploitation, incluant tous vos équipements.  Et vos fournisseurs d’équipements devraient pouvoir travailler avec vous, et vous fournir des informations qui vous aideront vis-à-vis de la FSMA.  Chez Insta-Pro Intl, par exemple, nous avons des informations sur les effets stérilisants de l’extrusion sèche à cisaillement élevé, et nous pouvons vous les transmettre.  Ces données de base, comprenant les recherches menées par des universités et publiées dans des revues, peuvent vous aider dans votre stratégie pour vous mettre en conformité avec la FSMA.

N’oubliez pas que vos spécifications client et données historiques peuvent aussi être très utiles pour la FSMA.  Si vous avez une stratégie pour fabriquer un produit suivant des spécifications demandées par vos clients, consignez ces procédures (par exemple, en testant les ingrédients entrants, ou les produits finis avant leur expédition) et gardez-en une trace.

Puisque la FSMA est là, faites les démarches pour être en conformité.  Veuillez me contacter – Dr Dave Albin (515-254-1260), au sujet de la possibilité d’un arrangement de consultation pour obtenir des conseils et des idées qui vous aideront, concernant la FSMA.

Contactez nous
close slider
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
back_to_top