Blog

Les produits de spécialité à base de protéines by-pass sont-ils surfaits ?

Depuis le milieu des années 1980, divers produits à base de soja ont été vendus à l’industrie laitière, y compris des plumes hydrolysées, des drêches de céréales et de la farine de sang, afin d’optimiser la production de vaches à haut rendement. La théorie avancée par les fabricants de protéines digestibles dans l’intestin est que comme les tourteaux de soja résultant d’une extraction par solvant n’ont que 36 % de protéines digestibles dans l’intestin (protéines qui ne seraient pas utilisées dans la panse, aussi appelées protéines by-pass), leurs produits seraient protégés contre la dégradation dans la panse et digérés dans l’intestin grêle.

Ces produits, ayant des teneurs en protéines by-pass allant de 60 % à plus de 70 %, ont produit des résultats qui ont validé les allégations des fabricants. Ces protéines by-pass ont été introduites à hauteur de 1 à 5 livres par vache et par jour.

L’accent était entièrement mis sur la capacité de ces produits à traverser la panse sans y être digérés, mais leur digestibilité totale dans l’intestin n’était pas connue. La plupart des produits digestibles dans l’intestin étaient vendus à un prix plus élevé et le secteur des produits de spécialité à base de protéines digestibles dans l’intestin s’est développé au cours des 30 dernières années.  Certains de ces produits « surfaits » possèdent une quantité insuffisante de protéines dégradables dans la panse. Ces protéines dégradables sont essentielles pour le bon fonctionnement de la panse.

Depuis la fin du XXe siècle et jusqu’à l’époque actuelle, l’industrie de l’éthanol génère comme sous-produit des drêches de céréales à haute teneur en protéines by-pass (74 %). Considérées comme un ingrédient à faible coût, les drêches de céréales provenant de la distillation d’éthanol fournissent un ingrédient riche en acides aminés à base de maïs. Ce facteur pourrait limiter l’alimentation en drêches de céréales en raison du niveau déjà élevé de maïs consommé. Un des défis pour les distillateurs est la variabilité de la qualité due à la variété des sources.

Il existe depuis 25 ans un tourteau de soja transformé naturellement (sans hexane), le tourteau ExPress®, qui fournit des protéines très digestibles, avec un niveau modéré de protéines digestibles par l’intestin (entre 49,5 % et 52 %), offrant une digestibilité totale dans l’appareil digestif de 94 %. Le soja extrudé, suivi par une extraction mécanique de l’huile, peut facilement remplacer les produits de spécialité plus chers à base de protéines by-pass, tels que les tourteaux de soja (obtenus par solvant ou hexane), les drêches de céréales et les produits grillés. Par ailleurs, l’utilisation de tourteau de soja extrudé/pressé partiellement déshuilé peut simplifier les mélanges pour RTM de vaches laitières. Ce type d’ingrédient peut être donné à hauteur de 8 ou 9 livres par vache par jour, tout en éliminant du même coup certains ou tous les produits de spécialité à base de protéines.  En outre, il n’est pas rare de constater une augmentation de la production de lait de 3 à 5 livres par vache, une augmentation des matières grasses et des protéines dans le lait, tout en abaissant le coût total des aliments de 0,15 à 0,20 $ par vache et par jour.

Il semble qu’un certain nombre de produits de spécialité à base de protéines by-pass sont excessivement chers et surfaits ! Les producteurs de lait pourraient trouver un intérêt financier dans l’utilisation de tourteaux ExPress® fournis par plus de 40 clients d’Insta-Pro rien qu’aux États-Unis et au Canada, et bien plus dans le reste du monde.

Contactez nous
close slider
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
back_to_top