Blog

Un besoin en séchage réduit de 43 % grâce à l’extrusion « à sec »

La nouvelle extrudeuse à cisaillement moyen d’Insta-Pro offre une solution pour les producteurs qui fabriquent des produits secs mis en forme de qualité, notamment des aliments secs pour animaux de compagnie et des aliments pour poissons (aquaculture).  Insta-Pro a une longue expérience dans la fabrication d’extrudeuses à sec, et possède le savoir-faire pour réaliser une extrusion à sec couronnée de succès.

Mais qu’est-ce que « l’extrusion à sec » ?  Ce terme est quelquefois mal compris.  Tout procédé d’extrusion implique une certaine humidité, et l’extrusion n’est en réalité pas effectuée à sec, dans le sens d’absence d’eau.  En ce qui concerne Insta-Pro, nos extrudeuses ne requièrent pas de vapeur ou d’humidité dans le fourreau pour générer de la chaleur, qui est produite à cause des frottements qu’impliquent les interactions mécaniques des ingrédients mélangés (qui contiennent naturellement de l’eau), des vis, des anneaux de restriction, et de la paroi interne du fourreau.  De l’eau peut effectivement être injectée directement dans le fourreau, ou sous forme de vapeur dans le préconditionneur (avant extrusion), mais stricto sensu, l’extrusion « à sec » ne nécessite pas d’humidité ajoutée pour la cuisson.

L’extrusion à sec est donc généralement réalisée avec des niveaux d’humidité inférieurs à ceux de l’extrusion humide.  Après extrusion, l’humidité normale pour le produit sec extrudé est de l’ordre de 16-20 %, tandis que l’humidité dans les produits obtenus par extrusion humide se situe entre 22 et 28 %.  Bien sûr, ces valeurs vont varier suivant la formulation de l’aliment, le type d’extrudeuse, les paramètres d’extrusion, et éventuellement les conditions atmosphériques au moment de la production.

Le problème qui se présente après l’extrusion est simple à comprendre, et extrêmement important : que fait-on de toute l’eau présente dans le produit ?  Avec les taux d’humidité que l’on vient de mentionner, les micro-organismes responsables de la dégradation et les bactéries pathogènes vont se développer, et vous vous retrouverez très vite avec un produit invendable.  La réponse à ce problème, c’est le séchage. Et plus le taux d’humidité après extrusion est important, plus le besoin en séchage est élevé.  Le séchage d’un produit aboutissant à 10-12 % d’humidité permettra une bonne conservation, et on obtient généralement ce taux avec un séchoir à bande transporteuse chauffé.

Alors, faisons un peu de maths :

Extrusion à sec                            Extrusion humide

Humidité moyenne après extrusion (%)                        18                                           24

Humidité du produit final (après séchage, %)                   10                                           10

Pourcentage d’humidité à retirer (%)       18 – 10 = 8                           24 – 10 = 14

Humidité relative supplémentaire à éliminer avec l’extrusion humide, par rapport à l’extrusion à sec : 14 – 8 = 6 / 14 x 100 = 43 % d’humidité supplémentaire doit être extraite avec l’extrusion humide pour obtenir un produit sain et vendable.

On peut donc conclure que l’extrusion à sec utilise moins d’eau que l’extrusion humide, et, par conséquent, il y a moins d’eau à retirer pour avoir un produit fini commercialisable.  De ce fait, le séchage à chaud réclame moins d’énergie avec l’extrusion à sec.  L’extrudeuse à cisaillement moyen d’Insta-Pro exploite l’extrusion à sec pour réaliser des aliments secs de qualité pour animaux domestiques et pour poissons.  Dans mon prochain billet, je parlerai des effets néfastes sur la qualité des nutriments du chauffage lors du séchage.

Contactez nous
close slider
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
back_to_top