Blog

Des ingrédients moins chers risquent de vous coûter davantage

Tout le monde sait que les éleveurs doivent faire face à des coûts d’alimentation du bétail élevés.  Sachant que la nourriture des animaux représente la plus grande partie du coût de production, il n’est pas surprenant que les producteurs porcins recherchent des ingrédients moins chers pour réduire les coûts liés à l’alimentation de leurs animaux.  En particulier, les drêches de distillerie avec solubles (DDGS ; sous-produits de l’industrie de l’éthanol) sont abondantes et relativement bon marché, et par conséquent, sont fréquemment intégrées dans les formulations des rations en tant que source de protéines et d’énergie (huile).

On peut avoir une démarche complètement à l’opposé, c’est-à-dire utiliser des ingrédients de haute qualité qui auront au moins un des effets suivants :

  • Améliorer les performances des animaux (taux de croissance)
  • Diminuer les rations en conservant/améliorant les performances (meilleur rendement)
  • Permettre une meilleure gestion des risques grâce à la haute qualité de l’ingrédient
    • Par exemple bénéficier d’un risque amoindri de contaminations par les mycotoxines, ou de variation des nutriments

Le tourteau de soja ExPress® est un exemple d’ingrédient de haute qualité – un tourteau de soja (SBM – SoyBean Meal) extrudé et pressé avec des acides aminés hautement digestibles et une énergie facilement assimilable.

Il s’avère qu’une expérimentation réalisée par l’Université d’État du Kansas, portant sur la croissance et le rendement de carcasse des porcs, a permis d’obtenir des données utiles pour évaluer ces approches différentes, s’agissant de s’accommoder des prix élevés des aliments pour animaux (cliquez ici pour accéder à l’article).

Les détails se trouvent dans l’article mentionné ci-dessus, mais les aliments du commerce avaient été formulés en faisant appel aux stratégies suivantes :

  • SBM avec extraction au solvant – représente une alimentation maïs:SBM classique pour cochons
  • SBM ExPress® – le SBM ExPress® a intégralement remplacé le SBM avec extraction au solvant ; plus d’énergie et de lipides
  • ExPress® + DDGS – les DDGS ont partiellement remplacé le SBM ExPress et le maïs ; énergie équivalente à celle obtenue avec SBM ExPress®, mais la teneur en lipides était augmentée davantage, et les coûts totaux de nourriture ont été réduits
  • DDGS + graisse animale – SBM ExPress® complètement éliminé, SBM avec extraction au solvant, DDGS, et 1,6 % de graisse animale incorporée ; contenu énergétique similaire mais augmentation supplémentaire de la teneur en lipides (mais avec des graisses animales saturées, et non des huiles végétales insaturées)
  • Graisses animales en faible quantité – pas de SBM ExPress® ni de DDGS ; SBM avec extraction au solvant et 3,3 % de graisses animales ; contenu énergétique légèrement plus élevé, mais graisses animales saturées encore en augmentation
  • Graisses animales en grande quantité – pas de SBM ExPress® ni de DDGS ; SBM avec extraction au solvant et 4,7 % de graisses animales ; contenu énergétique plus élevé, et graisses saturées

Les rations étaient équilibrées le mieux possible en ce qui concerne l’ensemble des protéines, la lysine digestible dans l’iléon, et d’autres nutriments (sauf autres indications dans les descriptions des rations), et ont été données à 120 cochons en croissance (poids du corps de 48 kg) pendant 83 jours.  Les groupes de rations alimentaires ont été légèrement modifiés au cours de l’étude, mais seulement dans le but d’adapter les formulations quant aux besoins en nutriments, évoluant avec la croissance des animaux.  Pour simplifier, j’ai utilisé seulement les informations concernant la ration initiale, parce que celle-ci a été donnée pendant la partie de l’expérimentation où la croissance était la plus efficace (et où les différences imputables aux différents régimes seront plus flagrantes), et aussi parce que les effets relatifs en lien avec les macro-ingrédients (SBM avec extraction au solvant opposé au SBM ExPress®, par exemple) étaient les mêmes tout au long des 83 jours de test.  Pour ce qui est des calculs d’ordre financier, j’ai utilisé les informations auxquelles j’avais accès (informations qui changent au cours du temps, et seront bien sûr différentes dans une autre région), et j’ai tenu compte exclusivement des macro-ingrédients car les micro-ingrédients étaient sensiblement les mêmes pour tous les animaux.  Les données étudiées étaient les performances de croissance, le rendement, et la qualité de carcasse.

Même s’il est possible d’évaluer ces aliments du commerce à l’aide de calculs différents, le nombre de jours pour atteindre le même poids corporel dépend de nombreux facteurs (notamment le taux de croissance), et des implications d’ordre pratique pour l’éleveur, comme les exigences en main-d’œuvre et le taux de renouvellement du groupe.  Cela est illustré ci-dessous.

graph1

Comme on peut le constater, avec le SBM avec extraction au solvant et le SBM ExPress®, les cochons nourris ont atteint 113 kg pratiquement en même temps (le groupe SBM avec extraction au solvant a été 0,33 jour plus rapide), et avec l’ajout de DDGS au SBM ExPress®, le temps nécessaire pour atteindre 113 kg a été supérieur de 9 jours.

En prenant en compte les coûts des macro-ingrédients utilisés et la ration alimentaire, on voit les choses différemment (illustration ci-dessous).

 

blog2

Le coût relatif pour nourrir les porcs de 48 kg à 113 kg a été inférieur avec le SBM ExPress®.  Comment expliquer cela ?

  • Lorsque le SBM avec extraction au solvant a été utilisé, la ration alimentaire a été augmentée (davantage de nourriture a été consommée pour arriver aux mêmes performances que le groupe SBM ExPress®).
  • Les DDGS on fait baisser les coûts liés à l’alimentation, mais les cochons avaient un rendement bien moins bon et ont eu besoin de plus de temps pour atteindre le même poids corporel.  Les DDGS présentent un apport inégal en acides aminés.
  • L’ajout de graisse animale a permis de réduire les pertes de performances associées aux DDGS, mais a en contrepartie fait augmenter les coûts d’alimentation (la graisse animale est coûteuse).
  • L’ajout seul de graisse animale a indubitablement amélioré les performances de croissance (il s’avère que les cochons ayant grossi le plus étaient ceux qui ont ingéré les rations ayant la plus forte proportion de graisse animale ; ils ont atteint 113 kg pratiquement 4 jours avant le groupe nourri avec le SBM ExPress®), mais il a considérablement fait augmenter les coûts d’alimentation.

La dernière partie concerne la qualité de la carcasse (voir illustration ci-dessous).

blog3

Le pourcentage de carcasse / pourcentage de viande maigre et le poids corporel sont peut-être les facteurs les plus importants pour déterminer combien gagne un éleveur – poids vif plus important (avec les différents types de rations alimentaires, comme nous venons de le voir), et une plus grande proportion utilisable du poids vif.  Comme vous pouvez le constater, le pourcentage de carcasse (tout comme le pourcentage de viande maigre) n’a été affecté par aucun des régimes alimentaires.  L’indice d’iode dans le gras dorsal est une indication de la qualité : trop d’iode, suite à la présence de graisses insaturées dans l’alimentation, peut avoir pour conséquence des produits porcins insuffisamment fermes, susceptibles de s’oxyder trop rapidement et de présenter une durée de conservation réduite.  Le SBM ExPress® a effectivement donné lieu à une quantité d’iode supérieure comparé au SBM avec extraction au solvant, et l’ajout de DDGS l’a fait augmenter davantage. Cependant, les indices d’iode de 65 à 74 sont considérés comme acceptables.  Autrement dit, même si les DDGS peuvent entraîner des indices d’iode supérieurs (risquant ainsi de faire baisser la qualité du porc), toutes les mesures relatives à la qualité de la carcasse étaient dans des limites acceptables lors de l’étude.

En conclusion, des ingrédients moins chers pour la nourriture du bétail permettront sans doute de réduire les coûts d’alimentation, mais ces économies risquent d’être réduite à néant (et même d’entraîner des coûts de production plus élevés), si l’on prend un certain recul.

Contactez nous
close slider
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
back_to_top