Blog

Les champs de soja hier et aujourd’hui

Soja

Champ de soja Papillons dans le champ

La chaleur m’a poussé à me mettre en short ce week-end, et ma fille de 9 ans a remarqué une sale cicatrice sur mon genou droit. Elle m’a demandé comment c’était arrivé, et j’ai commencé à lui raconter lorsque je maniais la faux et que je marchais dans les champs de soja. Alors qu’on parlait, je me suis surpris à penser qu’il existe toujours des usines de transformation qui utilisent des équipements Insta-Pro Intl achetés il y a 30 ans, tandis que les pratiques agricoles en Amérique ont évolué et changé de façon drastique.

Des termes comme « walking beans » (marcher dans les champs pour faire une inspection et retirer les adventices), faux, maïs spontané, abutilon, asclépiade, belle de nuit, cultivateur, houe rotative, amarante, et « foxtail » (graminées sauvages à épis) vous rappellent-ils quelque chose ?  Avez-vous déjà eu des épillets collés à vos chaussettes ?

Dans les années 70, 80 et au début des années 90, on utilisait couramment des herbicides comme Treflan, Prowl, ou Lasso, et ils imprégnaient la couche supérieure du sol sur plusieurs centimètres. Les graines de soja non-OGM étaient semées, germaient, et prenaient le dessus sur les adventices et les herbes à feuilles larges. Lorsque les conditions le permettaient, on sortait le tracteur avec la houe rotative, et peu après le cultivateur éliminait et recouvrait toutes les herbes indésirables qui avaient survécu à l’herbicide. En général, ces pratiques étaient efficaces mais loin d’être parfaites.  Quelques semaines avant que les allées se ferment, les équipes faisant le contrôle de champ à pied (« bean walking ») envahissaient les champs pour couper ou retirer à la main chaque mauvaise herbe qui pouvait rester et profiter de l’eau et des nutriments destinés au soja. Seules les herbes les plus résistantes survivaient pour répandre leurs graines et se reproduire.

C’était dans le temps.

De nos jours les champs de soja sont gérés de manière très différente.  L’utilisation de graines de soja issues de la biotechnologie remplissent la plupart des champs ici aux États-Unis. Les producteurs de soja ont aujourd’hui adopté en majorité la technologie résistante au glyphosate ; c’est devenu une pratique courante.  Les graines de soja résistantes aux herbicides permettent aux plantes de croître, et toute herbe indésirable qui apparaît sera éliminée par un, deux ou trois épandages d’herbicide Roundup (glyphosate). Plus besoin de houes rotatives, de cultivateurs ou de marcheurs dans les champs.  Le traitement tue habituellement tout ce avec quoi il est en contact SAUF le soja rendu résistant par modification génétique. Tout ce qui reste dans le champ pour la moisson, c’est du soja OGM sans adventices.

Les champs plantés avec des graines non-OGM pourraient faire leur retour.   D’après différents articles dans le Des Moines Register et le Wall Street Journal, les agriculteurs trouvent plus de profit dans la culture de graines de soja non-OGM. Alors que les graines non-OGM sont toujours considérées par les grandes compagnies semencières comme faisant partie d’une niche de marché, il semble que le marché soit en voie de changer.

Comme on l’avait vu dans un autre blog de Kevin Kacere, ce marché continue à croître et gagne en popularité. Au-delà des produits sans OGM, les consommateurs cherchent aussi des produits naturels et bio, et les usines de transformation veulent des méthodes sans produits chimiques pour transformer leur soja et pouvoir répondre à cette demande grandissante. C’est là qu’Insta-Pro International peut apporter son soutien. Les machines Insta-Pro Intl conviennent bien pour les marchés non-OGM/bio car ils font appel à l’extrusion à cisaillement élevé et à l’extraction mécanique afin de produire des tourteaux et huiles de soja complètement naturels. Nos machines, associées à nos technologies de transformation, offrent aux transformateurs des solutions pour répondre à la demande croissante de cultures sans OGM/bio et d’aliments bio pour la production de viande, lait et œufs. Avec le succès grandissant de ces marchés, les producteurs et transformateurs qui offrent à leurs clients des alternatives sans OGM/bio trouveront en cela une activité très lucrative.

Contactez nous
close slider
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
back_to_top