Blog

Pertes cachées à une usine d’extrusion et comment les éviter : 1re partie

Il vous arrive peut-être régulièrement, en tant que responsable, d’examiner vos recettes et de vous demander pourquoi les montants ne s’additionnent pas comme vous l’aviez prévu. Toutefois, même si vous êtes satisfait de leur total, il est recommandé que vous calculiez comment vous pouvez générer plus de valeur et réduire les coûts. L’article ci-dessous met en lumière des pertes souvent ignorées et des dépenses qui pourraient être réduites.  Il est important de noter qu’il ne constitue pas une liste exhaustive des éléments identifiables, et que celle-ci peut continuer à évoluer avec les avancées technologiques et les changements sociaux et situationnels.

Un bon point de départ consiste à évaluer vos principaux frais, le coût de la matière première étant l’un d’entre eux. Environ 50 % de l’humidité totale présente avant l’extrusion est éliminée pendant l’extrusion. On me demande souvent s’il existe un moyen de récupérer cette humidité. Cependant, je déconseille fortement cette pratique parce que sinon, vous réduisez considérablement la durée de vie et la qualité du produit fini. (L’ajout d’eau peut introduire des bactéries et des champignons/moisissures) Enfin, je mets au défi tout formulateur d’inclure un tel soja extrudé dans ses aliments et de voir ce qui se passe. Quels autres ingrédients plus onéreux peuvent ensuite être réduits ou supprimés ?

D’autre part, au lieu d’ajouter du poids, vous pouvez économiser sur les coûts en ce qui concerne l’humidité, en établissant auprès de vos fournisseurs de matières premières une norme d’achat de 10 % d’humidité. Si un fournisseur essaie de vous vendre des graines avec un contenu d’humidité plus élevé, son prix devrait être diminué proportionnellement à l’excès d’humidité.

La même logique s’applique à la présence de corps étrangers, en particulier des pierres. Même si vous broyez les pierres avec un broyeur à marteaux, elles abîment toujours et usent votre extrudeuse et les composants de la presse. Pour éviter cela, il est essentiel de bien nettoyer les matières premières.  L’extrusion d’une matière première contenant des pierres entraîne des coûts considérables en matière de longévité des pièces d’usure, de qualité du produit fini et de pratiques exemplaires.  Afin de réduire les coûts et d’économiser de l’argent, prélevez un échantillon type de chaque livraison de matière première, déterminez le pourcentage de matières étrangères et appliquez un rabais proportionnel sur le prix convenu. N’oubliez pas d’inclure le coût du nettoyage, en particulier dans les cas où celui-ci est externalisé et d’autant plus lorsque le même service est disponible pour les fournisseurs de matières premières moyennant des frais.   En outre, le coût du matériel de nettoyage est rapidement compensé par les économies sur le coût des pièces d’usure et de rechange.

Le vol est une autre préoccupation.  Ce n’est pas seulement un problème qui se limite à nos clients dans les marchés frontières, mais aussi à ceux dans les pays émergents et les pays développés.  La première étape consiste à élaborer un diagramme de processus clairement défini, établi et documenté, accompagné d’une responsabilisation avec signature et documentation tout au long du processus de la chaîne d’approvisionnement. Qui a acheté quoi, quand, auprès de qui et en provenance d’où ? Par ailleurs, qu’est-ce qui a été produit et où cela a-t-il été vendu ? Tout mouvement de matière première ou de produit fini doit être consigné d’une manière qui assure la traçabilité jusqu’à la source initiale.

En ce qui concerne le vol, vous constaterez que le pont-bascule est un endroit à surveiller de près. J’ai vu des camions de livraison dont le poids était augmenté en utilisant quelque chose d’aussi simple qu’une ou deux roues de secours lors de la première pesée, puis réduit pour la deuxième pesée en les retirant pendant/après le déchargement. Sans le savoir, l’approvisionnement payerait alors pour le poids de ces roues de secours au prix de la matière première. Cela m’amène au sujet que nous allons aborder dans la 2e partie de ce billet, à savoir la gestion des pertes cachées par la mise en œuvre de pratiques proactives et de moyens d’abaisser le coût de l’électricité.

Contactez nous
close slider
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
back_to_top