Blog

Un modèle commercial durable pour résoudre la famine

On m’a récemment demandé de prendre la parole au département d’État des États-Unis devant de nombreuses agences gouvernementales américaines, des ambassades internationales et d’autres organisations non gouvernementales au sujet des approches innovantes pour résoudre la famine (ou les problèmes de sécurité alimentaire) dans le secteur privé. Mon propos concernait l’impuissance du modèle historique d’assistance alimentaire et des distributions massives pour résoudre le problème. On compte encore un milliard d’individus dans le monde qui souffrent de malnutrition.

Il est quelquefois nécessaire de se tourner vers la sagesse du passé pour trouver de nouvelles idées pour l’avenir… Vous avez tous déjà entendu ce vieux proverbe chinois :

« Donnez un poisson à un homme et vous le nourrissez pour une journée. Apprenez à pêcher à un homme et vous le nourrissez pour toute sa vie. »

Expédier des milliers de tonnes de nourriture quelque part peut être la solution dans les situations désespérées, mais il faut trouver des solutions plus durables pour une résolution à long terme. Le modèle pour lequel nous constatons un grand succès, non seulement pour nos clients transformateurs, mais aussi pour l’économie locale environnante, est celui de la transformation alimentaire dans les entreprises du secteur privé. Les avantages sont les suivants :

  1. La production d’une alimentation de haute qualité pour humains ou animaux, qui manque cruellement dans la région.
  2. La création de nouveaux emplois, permettant d’offrir du travail et un revenu aux chômeurs.
  3. La création d’un marché qui permet aux petits agriculteurs propriétaires de vendre leur production, et de faire ainsi des bénéfices et avoir un revenu.
  4. La transformation locale des produits agricoles garantit que la production agricole est transformée de manière à réduire les pertes après récolte.

Nous considérons beaucoup de nos prospects comme des gens ayant le sens des affaires, instruits, et prêts à relever le défi de mettre en place une approche commerciale durable pour développer les économies locales, et créer la nourriture dont les gens ont besoin dans les communautés locales.

Toutefois, le problème est bien souvent l’accès au capital. Plutôt que des aides alimentaires, pourquoi ne pas apporter les capitaux nécessaires sous forme de prêts pouvant être remboursés, ou de subventions ? Donner à ces gens une opportunité de s’en sortir avec des investissements judicieux, qui dureront des décennies et permettront d’augmenter le PIB par habitant et les disponibilités et revenus nécessaires à l’achat de nourriture.

Pour prendre un exemple, j’ai récemment découvert une entreprise de transformation alimentaire dont le nom est Yedent Agro Processing Ventures à Sunyani, au Ghana. Le fondateur et président, Samuel Ntim Adu, est très instruit et a de l’expérience dans le secteur des biens de consommation au Ghana, puisqu’il a travaillé avec Unilever. Il a démissionné pour se lancer dans la création de sa propre entreprise, dans le but d’offrir une alimentation de qualité à prix abordable au Ghana et en Afrique de l’Ouest.

Aujourd’hui, la GAIN (Global Alliance for Improved Nutrition – alliance mondiale pour l’amélioration de l’alimentation) soutient Yedent pour établir l’une des usines les plus modernes et sophistiquées réalisées par Insta-Pro pour la production instantanée de céréales, en-cas, et mélanges maïs-soja (CSB – Corn Soy Blend) pour le pays et l’Afrique de l’Ouest.

Il y a désormais un transformateur local qui crée des emplois, achète des ingrédients locaux et vend aux alentours la nourriture indispensable. Cette entreprise a un impact positif sur tous les éléments de la chaîne de valeur. Le Programme alimentaire mondial, l’USAID (Agence des États-Unis pour le développement international), l’UNICEF et d’autres organismes peuvent maintenant compter sur cette entreprise pour produire des aliments destinés à la lutte contre la faim.

Les gouvernements et les organismes philanthropiques cherchant à aider les communautés en crise et la population victime de malnutrition ont désormais une étude de cas à suivre pour investir judicieusement dans le maillon transformation de la chaîne, comme Yedent, afin de créer le moteur économique nécessaire à une amélioration globale durable dans une localité donnée.

Contactez nous
close slider
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
back_to_top