Blog

Les alternatives au prêt bancaire – Le nouveau paysage pour le financement des équipements en Afrique

« Si je gérais un fonds immobilier, les investisseurs feraient la queue devant ma porte. Mais lorsqu’il s’agit de services financiers pour les chaînes de valeur en agroalimentaire, il s’avère que le goût du risque est en quelque sorte limité, en majeure partie à cause d’idées fausses », a déclaré Ivan Mbowa, directeur général d’une institution de financement « nouvelle génération » au Kenya.

La société de Mbowa fournit des fonds de roulement sans garantie aux négociants, transformateurs, agriculteurs et coopératives dans la chaîne de valeur en agroalimentaire. Les entreprises peuvent emprunter à hauteur de 80 % de leurs factures en attente, et le financement est disponible pour des montants allant de 10 000 à 500 000 dollars US avec des intérêts mensuels entre 1,6 et 2,5 %.

Le financement n’est qu’un exemple des nouveaux services offerts pour les entreprises agroalimentaires en Afrique. Le crédit-bail fait depuis peu partie des choix possibles, mais en est encore à ses balbutiements en Afrique, et la plupart des entrepreneurs se méfient d’une méthode de financement qu’ils ne comprennent pas parfaitement. VAELL, partenaire d’Insta-Pro donne 9 raisons de considérer le crédit-bail comme une meilleure alternative par rapport à l’utilisation des fonds propres ou des prêts bancaires conventionnels. Les contrats de location avec option d’achat ont une durée de 24 ou 36 mois, les intérêts annuels sont d’environ 12-13 %, avec un apport de 25 %, et chose importante, aucune garantie n’est exigée. La propriété du matériel à crédit est transférée au preneur à bail à la fin de son échéance.

Avec l’impressionnante évolution démographique évidente – une personne sur deux née entre aujourd’hui et 2050 le sera en Afrique – les grandes entreprises cherchent désespérément à développer leur présence sur le marché africain. Les investisseurs ont tiré parti de cette opportunité via les fonds de capital investissement et ont développé des partenariats avec des entreprises privées ou des individus cherchant à investir en Afrique.

Les fonds de capital investissement ont investi 8,1 milliards de dollars US en Afrique l’année dernière. Plusieurs fonds de capital investissement se concentrent sur l’agriculture et l’agro-industrie, avec des investissements importants dans les exploitations avicoles, piscicoles et le secteur de la transformation, ce qui en fait une option idéale pour les acteurs de l’industrie agricole. Un choix intéressant pour les investisseurs privés, c’est de mettre en place un partenariat avec – ou acheter – une entreprise locale établie sur le marché et qui sait comment fonctionnent les choses. Tout comme les fonds de capital investissement, ces partenaires injectent des liquidités et du savoir, permettant ainsi aux entreprises africaines d’améliorer leurs équipements et leurs connaissances.

Insta-Pro peut assister ses clients, où qu’ils soient dans le monde, pour trouver des ressources pour le financement de leur équipement. Si vous souhaitez en savoir plus sur les solutions de financement, veuillez contacter notre directeur commercial le plus proche de vous.

Contactez nous
close slider
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
back_to_top