Blog

Les épreuves auxquelles doivent faire face les transformateurs d’aliments en Afrique

Une grande partie de la nourriture que nous mangeons a été transformée par les petites et moyennes entreprises, souvent des entreprises familiales.  Cela n’est pas différent en Afrique. Les géants de l’alimentaire sont présents, mais la plupart des entreprises alimentaires sont des entreprises familiales.

Trouver des financements pour accroître la production ou pour lancer un nouveau produit est exceptionnellement difficile en Afrique. Il y a beaucoup d’obstacles dans le processus, y compris les suivants :

Logistique                                                                 

De mauvaises routes, une circulation dense, l’inexistence ou le mauvais fonctionnement des systèmes ferroviaires, des procédures douanières extrêmement lentes, des systèmes informatiques inadaptés, des vols, etc.

Semences

Les denrées alimentaires commencent avec des semences, y compris les légumes, les fruits et les graminées.  De nombreux pays africains n’ont pas de banques de semences, et très peu de scientifiques spécialisés dans les semences et d’installations de recherche financées de manière appropriée, et, en conséquence, les rendements sont faibles et la qualité peut être mauvaise. Il est alors moins cher d’importer des récoltes comme le maïs d’Amérique du Sud au lieu d’acheter du pays voisin.

Normes et règlements

Le commerce des denrées alimentaires est fondé sur des normes, notamment des normes gouvernementales, des normes internationales comme celles de l’ISO et de plus en plus, des normes privées établies par les détaillants (chaînes de supermarché). De nombreuses entreprises alimentaires africaines manquent de connaissance, d’équipement de laboratoire et de personnel qualifié pour être en mesure de respecter les normes des acheteurs, de sorte qu’elles sont exclues des marchés lucratifs régionaux ou internationaux.

Compétences

Un mélange de la formation pratique et d’apprentissage organisé en classe est considéré comme la meilleure préparation pour les futurs dirigeants de l’industrie alimentaire. De nombreuses entreprises de transformation des aliments en Afrique ne possèdent pas de programme systématique de formation de stagiaires et elles font peu pour encourager leurs employés à développer leurs compétences.

Les fusions et acquisitions en Afrique ont diminué de près de 30 % en 2016. Les fonds de capitaux privés cherchent tous à réaliser des opérations avantageuses et commencent maintenant à se concentrer sur les entreprises familiales avec des problèmes de succession, dans lesquelles les fondateurs prennent leur retraite et leurs enfants sont partis à l’étranger, par exemple. Parfois, les enfants prennent la relève et souhaitent développer leur activité rapidement.

Les cibles préférées de financement privé sont les produits de consommation, l’immobilier, les services financiers, l’énergie et l’infrastructure. Les transactions dans l’agro-industrie et l’industrie alimentaire se produisent de temps à autre, mais pour la plupart des entreprises alimentaires, un financement signifie un prêt bancaire à un taux d’intérêt prohibitif, et si vous pouvez fournir les garanties exigées par les banques.

Nous commençons à voir des partenariats entre les entreprises locales et étrangères dans les secteurs de l’alimentation animale et de l’aquaculture, qui représentent un moyen de sortir de cette « situation d’impasse ». L’entreprise locale connaît le territoire et les préférences des clients, tandis que le partenaire étranger peut injecter des compétences, des capitaux et une discipline de gestion.

Les entreprises alimentaires en Afrique ont besoin de consacrer plus de temps à la construction de leurs chaînes de valeur, à l’établissement d’une vision stratégique et au développement, ainsi qu’à la motivation, de leur personnel. Trouver des options de financement en Afrique peut s’avérer un défi, mais avec l’aide d’un partenaire solide, vous pouvez trouver ensemble les ressources nécessaires pour permettre à votre entreprise pour se développer. Si cela vous intéresse d’en apprendre davantage, envoyez-nous un message.

Contactez nous
close slider
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
back_to_top